Profitez des promotions de notre boutique magie d'asie

Couple de grands chi lin en bronze

Magie d'Asie

199,00

Description

Le qi lin (qilin, kilin, ki lin, kirin, kir in, k' lân) est un animal fabuleux de la mythologie chinoise. Il est parfois appelé familièrement sibuxiang, souvent nommé licorne chinoise ou unicorne dans les langues occidentales. Le fabuleux cheval à tête de dragon ne réside que dans les endroits paisibles ou au voisinage d'un sage. En apercevoir un est donc un bon présage. On lui prête aussi le pouvoir de donner un fils talentueux. Qí est le nom du mâle et lín celui de la femelle, qí lín est la combinaison des deux.

Selon le Shuowen jiezi, dictionnaire de la dynastie Han, le qi lin est un animal doux et aimable, avec un corps de cerf, une queue de boeuf et une corne unique (parfois un bois de cerf). Duan Yucai, lettré ayant vécu sous les Qing, précise dans son édition commentée que sa corne, enveloppée de chair contrairement à celle du rhinocéros, est symbole de sagesse et non pas une arme. Elle lui permet de séparer les justes de ceux qui ont quelque chose à se reprocher. Il a des sabots fendus ou cinq doigts. D'autres lui prêtent un pelage tacheté et un ventre jaune ; cette description est peut-être influencée par l'aspect de la girafe ramenée d'Afrique en 1414 par Zheng He et accueillie par l'empereur comme un qi lin, témoignage de son bon gouvernement.

Le qi lin est l'incarnation même de l'harmonie : sa voix est mélodieuse, sa démarche régulière. Il ne fait pas un pas sans avoir regardé auparavant où il va poser le pied et ne détruit rien sous son sabot, pas même les brins d'herbe. Il ne traverse que les bons endroits et couche en terrain plat. Végétarien, il est nommé « bête bienveillante » ou « bête auspicieuse ». On prétend qu'il est l'émanation du général Tai sui, dieu astral de Jupiter qui gouverne le destin de l'année, et qu'il peut vivre deux mille ans.

Selon certains, le cri du mâle présage l'apparition d'un sage, celui de la femelle le retour à la paix ; le cri d'été est favorable à la croissance des enfants, celui d'automne restitue les forces. Malgré son tempérament pacifique, le qi lin peut, pour lutter contre le mal, cracher des flammes et rugir d'une voix de tonnerre.

Selon le Livre des rites, les quatre animaux sont le qi lin, le phénix, le dragon et la tortue. Le qi lin règne donc sur les animaux à poil, le phénix sur ceux à plumes, le dragon sur les bêtes à écailles et la tortue sur celles à carapace. Dans le Mencius, il domine les animaux qui marchent alors que le phénix règne sur ceux qui volent. Dans les régions encore infestées de bêtes sauvages, on plaçait sur les autels l'inscription « Ici demeure un qi lin » pour les éloigner. Aujourd'hui comme hier, les qi lin sont très utilisés dans le feng shui traditionnel (lire utilisations et placements ci-dessous).

L'apparition d'un qi in est bon signe pour la région et sa disparition un mauvais signe. Tuer de jeunes animaux éloigne le qi in, briser les 'ufs dans les nids fait disparaitre le phénix, assécher les cours d'eau chasse le dragon. La tradition rapporte que lorsque Confucius travaillait à la rédaction des Annales de Lu, au crépuscule de sa vie, on lui annonça qu'un qi lin avait été tué par un chasseur à l'ouest de la capitale. Il comprit alors que le roi Ai n'en avait plus pour longtemps et déclara : « Mon travail est fini. » Les Annales sont parfois appelées Livre du Qi lin.

Le Classique des vers utilise l'expression « trace du qi in » pour désigner les descendants du roi Wen de Zhou et vanter leurs talents. On raconte qu'une licorne apparut à la mère de Confucius peu avant sa conception et déposa un livre de jade sorti de sa bouche. Le thème de la licorne donneuse d'un fils promis à une belle carrière était autrefois très populaire : il apparaît sur les estampes de Nouvel An ou les décorations de mariage. Un jeune garçon ou un jeune homme vêtu en aristocrate y est monté sur un qi lin accompagné de la déesse donneuse d'enfants. Dans le sud de la Chine, des « danses de licorne » avaient lieu pendant la période du Nouvel An. Les femmes désireuses d'avoir un fils devaient toucher la frange représentant sa barbichette. L'apparition d'un qi lin est aussi gage de bon gouvernement et motif de réjouissances. Un qi lin blanc serait apparu durant le règne de Han Wudi. Il proclama alors une nouvelle ère, celle du « grand commencement » (tài sh', 96-93 av. J.-C.). Il fit fondre une nouvelle monnaie d'or appelée « empreinte de qi lin » et bâtir un pavillon du qi lin dans le palais de Weiyang. Le nom des ministres émérites devait y être gravé.

Les sculptures de qi lin les montrent avec le corps couvert d'écailles, des sabots de boeuf et, contrairement aux descriptions des textes, plus souvent avec une paire de cornes qu'une corne unique. Sous les Ming, les cornes (ou la corne unique) sont en général couchées vers l'arrière suivant la crinière traitée à la façon de flammes. Du feu sort parfois de la bouche, ainsi qu'un livre comme dans la légende de Confucius, mais il s'agit ici d'un soutra. Sous les Qing (1644 '1911), les cornes se dressent comme celles d'un cerf, la licorne a souvent une barbichette et une queue de lion. Les ki rin japonais sont très semblables aux qi lin des Qing. On trouve souvent les qi lin aux abords des temples et des palais ; l'impératrice Wu Zetian en avait placé une sur la tombe de sa mère. Sous les Qing, le costume des fonctionnaires militaires de premier grade portait le qi lin sur les manches. Les « animaux saluant la licorne » étaient un motif de broderie prisé pour les robes des dames de la haute société.

Le ki rin est bien connu de la culture japonaise, où il porte parfois le nom de ikkakuj', contraction de ichi (« un »), kaku (« corne ») et j', (« bête »). Ki rin est le nom de la girafe et aussi celui de l'une des trois plus grandes marques de bière (Kirin Brewery Company) à laquelle il sert de logo. Des personnages de dessin animé s'en inspirent, comme les ki rin des Douze Royaumes ou Shishi Gami de Princesse Mononoké.

Utilisations et placements conseillés

Le Chi Lin est un symbole de succès, de prospérité, de longévité, de protection mais aussi de fertilité. - Sur le bureau, ils aident les écrivains, les hommes d'affaires et les étudiants. - Une paire de Chi Lin sur chaque chevet protège la santé et favorise la guérison. - Une paire de Chi Lin de chaque côté devant votre porte, si celle-ci fait face à l'ascenseur, aux escaliers permet de contrer le mauvais chi. - Trois Chi Lin (avec l'élément métal) sont le meilleur remède contre les Trois Meurtriers (le vol, violence, désaccord/ procès). - Placés dans le secteur Est avec la tête face à la porte d'entrée, ils protègent les membres de la famille du mal et des dangers de l'extérieur. - Un ou deux Chi Lin placés dans le sud-est de votre pièce principale ou de votre entreprise, attirent la chance dans les affaires. - Les chi Lin (un ou deux) sur votre bureau face à l'extérieur vous porteront bonheur et écarteront les ennemis ou les problèmes politiques. - Placés près de votre réception ou dans un emplacement important de votre boutique, entreprise ou habitation, face à l'extérieur, les Chi Lin sont des gardiens et des protecteurs. - Enfin, une paire de Chi Lin de chaque côté de votre autel augmentera le bon chi et la protection accordé par les ancêtres. - En 2009, selon l'astrologie chinoise, le Chi Lin est l'objet magique indispensable à tous les natifs du signe du tigre.

Caractéristiques

  • Longueur 15 cm Largeur 7,5 cm Hauteur 16,5 cm
  • Matière Bronze

Avis clients

star_ratestar_ratestar_ratestar_ratestar_rate

Aucun avis clients

Soyez le 1er à donner votre avis

Votre avis

error check_circle
error check_circle
error check_circle
couple-de-grands-chi-lin-en-bronze-167

Couple de grands chi lin en bronze n'est plus disponible actuellement.

Vous souhaitez recevoir un email dès que ce produit est en stock ?

error check_circle
error check_circle
close

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,